CAPD du 13 novembre : le compte-rendu 2014

 

En l’absence de Mme Weltzer IA-Dasen, M. Ladaique IENA préside l’instance.

Le SE-Unsa, donne lecture des résultats du sondage sur l’inspection des collègues et demande la tenue d’un groupe de travail départemental sur l’inspection. Pour l’IENA, les inspections sont régies par des textes. L’échelon départemental n’est pas judicieux pour traiter la question. L’IENA pense qu’avant une évolution réglementaire de cette question il n’y a pas lieu d’ouvrir ce dossier, et préfère attendre de voir ce qui va ressortir du GT national sur l’évaluation. Le SE-Unsa va donc faire une demande écrite, détaillée à l’IA Dasen.

 

Point unique à l’ordre du jour :

Plan de formation départemental 2014/2015 (départs en stages)

Choix de l’administration : les personnes ne peuvent obtenir qu’ un seul stage pour permettre aux « plus petits barèmes-stage » d’accéder aussi à un stage.

Le SE-Unsa regrette que la gestion de l’hétérogénéité, la problématique de la pédagogie différenciée (demande institutionnelle) ne se retrouvent pas dans des offres de stage pour répondre aux besoins de formation !

Plusieurs stages n’ont pas fait le plein mais seront relancés. 8 stages sont d’office annulés faute de candidats.

Nos adhérents sont prévenus personnellement.

 

-DIF : Montée en puissance régulière des demandes. Formations liées au métier mais aussi d’autres, variées. Toutes les demandes sont accordées. (Droit individuel de formation : c’est le choix de la personne qui doit primer). Aucune demande extrémiste ou sectaire n’est parvenue à l’IA. Montée en charge liée aussi à la validation des acquis de l’expérience -VAE)

-Points du SE-Unsa

Le SE-Unsa demande que les collègues entrant dans notre département bénéficient de la bonification ZEP acquise dans leur ancien département.  L’IA accède à cette demande.

Comment se met en place la récupération des heures devant élèves pour les  collègues en service partagé et les ZIL. Quelle organisation pratique est mise en place dans chaque circonscription ? Ce point donnera lieu à un point en CTSD. La comptabilité s’effectue dans  chaque circo. Réajustement en fin d’année pour les collègues qui partiront alors plus tôt en congé. Les secrétaires de l’IEN font le comptage semaine par semaine. Le SE-Unsa rappelle que les semaines en sous service ne sont pas à comptabiliser. Le décompte s’exerce uniquement pour les semaines de sur-services (au-de là de 24h/classe). Il va y avoir un point sur le nombre de collègues concernés.

Demande de révision du barème bas-rhinois des promotions (nous demandons l’alignement avec le Haut-Rhin, c’est à dire la note avec un coefficient de 1 et non plus de 2. Refus de l’IA pour le moment. Le SE-Unsa prend acte et le déplore. Nous demanderons donc la tenue d’un groupe de travail à Mme L’IA-Dasen.

Sur quel temps de travail les collègues peuvent-ils décompter les formations du Réseau PAS MGENCes conférences peuvent être déduites des formations de bassin sur circonscript.

Quid de la plate-forme Ulysse ?  Il y aura un nouvel outil de pilotage et de paiement à partir de janvier. La transition entre les 2 outils interrompra momentanément le traitement des frais des mois de novembre et décembre. La saisie des frais de novembre et décembre se fera en janvier sur la nouvelle application. Néanmoins la consultation est toujours possible sur Ulysse.

TBE : quelles réponses à nos questions (mail du SE-Unsa à la Direction des Services Informatiques du 16.10.2014).  

Pour rappel :  « Sur le conseil de Jean-Baptiste Ladaique et au nom de mon organisation syndicale,  je vous fais part de quelques suggestions concernant le TBE :  Nous souhaitons :

– que la saisie des heures d’APC soit intégralement revue. Sur le fond : il n’est pas du rôle du directeur de faire remonter les états de service de ses collègues en termes d’obligations de service. Sur la forme, cette saisie est éminemment chronophage et fastidieuse. Dans l’attente de cette révision,  nous souhaitons que soit indiqué clairement que renseigner cette partie n’est que facultatif.

– la possibilité d’indiquer quand les compléments de service effectuent ce dernier (pour les demi-journées comme le mercredi sur quatre par exemple, cas d’un quart de décharge ou de complément d’un 75%)

– un guide précis d’utilisation

– l’importation de toutes les données déjà enregistrées sur Base Elèves pour éviter une redondance des tâches

– la clarté des quotités de travail en heures (onglet APC, partie séances enseignants : indication  » temps dû »)

Dans l’attente d’améliorations du TBE en ce sens, nous donnons les consignes suivantes aux collègues directeurs :

– ne renseigner que les créneaux d’APC existant dans l’école et non les séances d’APC qu’effectuent leurs collègues chaque semaine.

– nous faire remonter toute remarque et proposition quant à l’amélioration de ce nouvel outil pour que ce dernier puisse alléger la tâche des directeurs. 

Pour le SE-Unsa,

Anne-Marie HALLER »

Le SE-Unsa demande à nouveau que des directeurs soient concertés, formés à cet outil. L’outil pour être opérationnel doit être testé au préalable. Il faut aller vers une réelle simplification des tâches ! Pour le moment force est de constater qu’il n’en est rien.

 

Animations pédagogiques pour les stagiaires M2, notamment lorsqu’une animation est fixée le jour de formation ESPE ?  La formation initiale est prioritaire. On ne revient pas à l’école le jour où on est à l’ESPE. Idem pour les collègues à temps partiel.

AVS/ EVS : Le nombre d’AVS-I recrutés couvre-t-il l’ensemble des besoins d’accompagnement des élèves en situation de handicap dans notre département ? 822 notifications pour 780 enfants déjà accompagnés : 95% de couverture. Reste 2,75 ETP. Au sujet des EVS administratifs : une rallonge gouvernementale est annoncée pour janvier.

Enfants non recherchés à l’heure en maternelle. Quelle procédure est à adopter par les collègues lorsqu’en maternelle, un enfant n’est pas cherché à la sortie de la classe exceptionnellement ou de manière récurrente ? L’Administration estime « responsable » de garder l’enfant une heure (notion de temps raisonnable) puis on appelle la police/gendarmerie. Le SE-Unsa demande qu’une info écrite soit diffusée dans les écoles.