CAPD du 20 juin 2019

Lire la liminaire et le compte-rendu de la CAPD du 20 juin.

La déclaration liminaire du SE-Unsa

Mouvement :

Les dernières corrections faites, « 7 chaines » modifient les propositions d’affectations.

Nous demandons des explications sur le mode d’affectation sur un vœu géographique ou un vœu large. Le vœu indicatif  sert bien de point de départ pour l’algorithme et la recherche d’un poste dans un vœu large. Mais l’affectation dans un vœu de secteur géographique (commune pour tout Strasbourg), l’algorithme a été paramétré pour une affectation aléatoire. Le fonctionnement du logiciel a été modifié ces dernières semaines. Cette modification est appelée « amélioration » dans un document ministériel qui nous a été présenté.  L’employeur présente le fonctionnement du logiciel comme un « compromis entre le respect des vœux et du barème ».

Le SE-Unsa a réaffirmé qu’il était scandaleux d’affecter des personnes à titre définitif sur un support non demandé (vœu large), de forcer les collègues à obtenir un poste (les victimes de carte scolaire  sont obligés de formuler un vœu large), et pour couronner le tout, que l’affectation dans un vœu géographique soit aléatoire. Si l’on met en parallèle la réforme de la fonction publique, où le mouvement des personnels disparaît des compétences des CAP, le SE-Unsa ne peut qu’être extrêmement inquiet pour les collègues, qui n’auront que le recours a posteriori comme possibilité de contester une affectation.

Comment seront attribués les postes de TRS ?

  1. 20 juin : les IEN prennent connaissance des personnels nommés et leur barème, la fiche annexe indiquant les souhaits des personnels
  2. Récupération des mi-temps pour les futurs stagiaires dans le « stock de fractions » de chaque circonscription.
  3. Les IEN font des propositions d’affectation par ordre de barème et selon les vœux faits par les collègues (annexe)
  4. Rencontre organisée par chaque IEN avec tous les TRS nommés dans sa circonscription
  5. Envoi des propositions par les circonscriptions à la DSDEN et étude en groupe de travail académique le 2 juillet
  6. Validation des affectations lors de la CAPD du 4 juillet

Stages à initiative ministérielle MIN 2019-2020 :

Les 16 candidatures pour lesquelles l’IA-DASEN présente un avis favorable au départ en formation nous sont présentées. La CAPN qui valide les départs se tient également aujourd’hui.

Les critères de départages employés cette année :

  • Priorité aux personnels spécialisés et aux formateurs. L’idée est qu’en permettant à une personne de partir en formation nationale, à terme, elle puisse former à son tour des personnes au niveau départemental.
  • Rapport entre le poste occupé et la thématique de la formation
  • Limiter la multiplication des stages MIN pour un même personnel

Les critères seront revus l’année prochaine et l’articulation formation nationale / départementale abordée en conseil de formation.

Le SE-Unsa a déploré le problème de calendrier CAPD-CAPN.

Nous avons également fait lecture d’une demande portée  par l’ABRREN, à savoir que » les enseignants spécialisés passant d’un poste E à un poste G en RASED, puissent, avant leur prise de fonction en septembre prochain, puis en cours d’année, bénéficier d’une formation de qualité en adéquation avec leurs missions et accéder au MIN GDCA proposé par l’Académie de Strasbourg en février, mars et avril 2020 aux « enseignants exerçant les fonctions d’aide à dominante relationnelle (Rased) »

Postes à profil : Les conclusions de jurys d’entretien nous sont présentés. Les postes libérés seront attribués à la phase manuelle

  1. Évaluations CP-CE1: Le ministère ne prévoit pas de compensation à ce jour.

Retour de l’IEN-A sur une journée ministérielle sur le sujet : Les temps de passation vont être plus courts, les applications de saisie seront plus rapides. Les circonscriptions  et le département vont déployer une campagne de communication en direction des enseignants sur le sens à donner aux évaluations. Le ministère compte déployer une campagne de communication en direction des parents. Concernant les exploitations, un accompagnement au niveau des circonscriptions sera proposé sur temps d’animation pédagogique. Le ministère souhaite que les actions mises en place dans l’école, à termes, tiennent plus compte des résultats. Sur le contenu des évaluations, très peu d’exercice seront les mêmes ; cela rendra difficile des comparaisons. Le SE-Unsa dénonce la différence avec le second degré qui les passent en salle informatique et pour lequel aucun temps de service supplémentaire pour leur saisie n’est demandé.

  1. Passage à la hors-classe : l’AGS sera comme l’an dernier, l’élément de départage à égalité de barème.
  2. Avez-vous fait remonter au Ministère l’impact de la pérennisation des avis DASEN sur les collègues dit “du stock”? Le département a assuré une remonté de façon massive au ministère. Par le passé, on ne révisait pas la note, la réévaluation des personnels n’était pas possible. L’administration indique que, techniquement, ils n’ont pas la main pour faire des modifications des avis. Seuls les collègues qui changent de corps (PE qui devient certifié par détachement) peuvent avoir un autre avis pour la HC.
  3. Le SE-Unsa demande qu’une réflexion départementale soit posée sur bonification pour les retraitables qui sont promouvables à la HC. L’objectif étant que chaque agent puisse partir en retraite avec la meilleure pension possible
  4. Tous les exeats sont accordés.
  5. Équilibre départemental : notre département est en situation de dépassement. Les inéat d’autres académies sont freinées par le rectorat. Par contre, tous les échanges « de personne à personne » seront accordés
  6. Allègement de service : un appel à la liste complémentaire a été fait pour une personne
  7. Congé formation : pas de modification de la liste à ce jour. 2 réponses sont encore attendues pour confirmer des départs en formation.
  8. Avis classe exceptionnelle visibles jusqu’à hier : il s’agit d’un bugg informatique
  9. CPC et REP + : le nombre d’HSE accordés sera défini dans les prochains jours
  10. Visites des classes dédoublées : un compte-rendu n’est pas systématique