CAPD du 29 janvier 2014 : notre compte-rendu

 

Points à l’ordre du jour :

1) Élections des représentants des personnels à la commission de réforme :

Laure TREMOLIERES (SE-Unsa) et Etienne HEIDMANN (Sgen –CFDT) sont désignés pour y siéger.

2) Validation des nouvelles règles du mouvement départemental

  • Ont été adoptées à l’unanimité les modifications suivantes :
    – A partir de la rentrée 2014, bonifier les personnes exerçant en ASH à hauteur d’un point par an cumulable dans la limite de 3 années scolaires, pour toutes les phases du mouvement

– Maintiens :    étendre le maintien aux 4 x 0,25, tout en gardant la règle de la moitié (en restant au minimum sur 2×0,25 identiques, donc). Il est décidé de ne pas étendre le maintien aux T1, en raison de la bonification dont ils ont déjà bénéficié pour obtenir leur poste.

  • L’administration n’est toujours pas en mesure d’expliquer objectivement le fonctionnement de l’algorithme en matière d’affectation sur vœu de secteur.

Le SE-Unsa demande un vote sur l’ensemble des règles du mouvement. Nous votons contre : le SE-Unsa est toujours opposé à la saisie unique de vœux et à la prise en compte des vœux de secteurs dès le 1er temps. Il est à noter que d’autres représentants du personnel se sont abstenus sur ce vote… où est la cohérence ?
3) Validation des barèmes des permutations informatisées (64 personnes)

4) Ajout d’un point par l’administration, en séance :

Mutations dans l’intérêt du service dans une école. Le SE-Unsa s’oppose à ces mesures, estimant que l’Administration applique la solution la plus radicale et la moins courageuse. Vote parmi les représentants du personnel : 7 contre / 3 pour.

Les conflits ou tensions dans les équipes semblent se multiplier. Le SE-Unsa a  proposé d’intégrer dans la formation continue un module ou des animations pédagogiques sur la « gestion de conflit » à destination des directeurs et des adjoints. Ces apports pourraient être bénéfiques tant au sein des équipes enseignantes que pour les relations avec les partenaires de l’Ecole.

5) Points divers

-Laïcité et statut scolaire local

Le SE-Unsa demande que soit soumise au vote de la CAPD la motion suivante :

En vertu de l’impérieuse nécessité de mettre notre département en adéquation avec la charte de la laïcité, nous demandons que l’heure de religion en vigueur dans le 1er degré soit repoussée en dehors des 24 heures scolaires obligatoires, par modification de l’article D.481-2 du code de l’éducation.

L’administration refuse que cette motion soit soumise au vote, estimant que cela ne relève pas des compétences de la CAPD. Pourtant, cela impacte bien le travail des équipes…

Invitation faite aux directeurs et aux enseignants à la journée « usages du numérique au service des apprentissages » suppose-t-elle qu’ils seront remplacés le mercredi 4 février ? Bien sûr. Large appel et remplacement assuré au maximum…

Mode d’emploi pour l’utilisation de chorus pour les frais de déplacement. En cas de souci, appeler la plateforme 03 89 21 56 65. Pour plus d’info consulter Ulyssedt-tutoriel corse (sic !)

Conseillers pédagogiques : travail en équipe de circonscription et nouvelle répartition dans les locaux de l’IA. La DASEN a souhaité regrouper dans les locaux de l’IA toutes les circonscriptions de l’Éducation prioritaire. Deux circonscriptions ont déménagé en début d’année. Initialement, une répartition « classique » des équipes de circonscription était prévue. Les IEN auraient demandé une autre répartition (par valence). Maintenant que les lignes téléphoniques ont été attribuées nominativement, il n’est plus possible de modifier cette répartition. Elle peut toutefois être revue cet été, lors des prochains emménagements. Les cartes seront rebattues…

Le SE-Unsa a notamment déploré le manque de communication dans la gestion de ces situations…

Stagiaires : quelles sont les procédures mises en place pour aider les stagiaires repérés comme en difficulté ? Le SE-Unsa a relevé que bon nombre de lauréats de la session exceptionnelle ayant été reçus en entretien vivent leur année dans la crainte d’une non certification. Pour aider les collègues à comprendre les attentes de l’institution, nous proposons un entretien de positionnement par rapport aux compétences professionnelles. Le SE-Unsa souhaite également que notamment les stagiaires en difficulté puissent bénéficier d’un regard croisé (le la visite d’un second formateur), dont l’effet est toujours bénéfique. Les tuteurs des M2 ont très récemment relevé cet aspect positif par rapport à la visite du « visiteur ESPE »

-Maîtres formateurs : nécessité d’une formation continue spécifique. Le besoin est relevé, l’IA y réfléchit à un dispositif pour l’an prochain.

Appel à candidatures dans l’enseignement bilingue et conséquences sur le mouvement des personnels. Aucun engagement n’est demandé de la part des collègues qui se signaleront. Ils pourront formuler des vœux en monolingue et bilingue.

Où en est-on de l’implantation des EVS administratives ?quelles procédures et quelle communication en direction des intéressés (EVS et directeurs) quand un support est supprimé ?

163 écoles lauréates (enveloppe diminuée de 35 postes). Pas de nouvelle des nouveaux contrats CUI annoncés par le gouvernement. Les suppressions d’implantation ont été faites à la rentrée. Le dispositif porte sur les personnes et non les écoles et tout dépend de la durée d’un contrat, de possibilité de le  renouveler.

Qui prévient les directeurs qu’ils ne bénéficient plus d’une EVS ? La communication est défaillante. C’est le Secrétaire général du 68 qui est en charge de contacter les écoles concernées…

École du Conseil des 15 : la ville de Strasbourg devrait se prononcer sur l’utilisation des locaux la semaine prochaine. L’option étudiée pour le moment va dans le sens de la récupération des locaux rendus disponibles de l’école européenne pour un usage scolaire. Concrètement, un glissement de 10 classes de l’école du Conseil des XV pourrait s’opérer  (nouveau cycle 3 du Conseil des 15 (CM1 et CM2, secteur et international). Au conseil des XV,  l’effectif supérieur à 14 classes garantirait la décharge totale de la direction. En termes de mouvement, les collèges peuvent demander à glisser sur un poste équivalent. La bonification pour suppression de poste sera accordée pour les collègues dont ce ne serait pas le choix. L’ancienneté dans l’école est conservée à partir de l’affectation au Conseil des XV pour ceux qui seraient affectés dans la nouvelle école.

Sur-service éventuel des ZIL : IA va demander un bilan aux circonscriptions de faire un point. Pour le moment, il semblerait que le dépassement ne soit pas aussi important qu’on aurait pu l’imaginer.

Quels critères pour les départs au Goethe Institut ? Priorité aux enseignants qui assurent l’enseignement extensif. Puis remplaçants selon le temps passé dans une même classe / niveau de langue.

Comment gérer les conflits dans les écoles? Vaste débat… pas de solution toute faite (et peu d’ambition de la part de l’Administration qui ne s’est pas dotée de moyens volontaristes pour trouver des solutions). Pour l’IA 3 niveaux d’intervention : Directeur, IEN (médiation), IA(rappel du cadre/ mutations).

L’IEN responsable du RESA rappelle qu’une conférence ouverte au directeur, IEN, chefs d’établissement, … sur les risques psycho-sociaux se tiendra le 11 mars à 14h au lycée Marc Bloch

Service des ZIL en Segpa. Le temps d’enseignement hebdomadaire en Segpa est de 21h. Un décompte est réalisé en fin d’année. Le dépassement du service est compté par l’Administration.