Classe ex, CAPPEI, liste d’aptitude des directeurs, échanges franco-allemands… CAPD du 22 mars 2018

Déclaration du SE-Unsa : Elèves gravement perturbateurs voir ICI

Réponse de l’IA-Dasen : une audience sur ce sujet a eu lieu avec les représentants du chsct. Concernant les écoles sous tension intolérable : l’évolution sociétale l’explique. La relation avec gendarmerie, police, travailleurs sociaux est de plus en plus étroite, il faut continuer ce travail de fond. Un manque de capacité d’accueil est avéré en ITEP, IME, cela rajoute de la difficulté dans les écoles. Dans les mois à venir, 60 à 70 places en IME pourraient se libérer. Le conseil régional est sensibilisé.

Déjà évoqué devant les membres du CHSCT : un protocole de suivi départemental sera mis en place à destination des enfants à besoins particuliers, de manière imminente. Objectif : meilleur suivi des élèves et volonté de rompre l’isolement des équipes.

Pour le SE-Unsa : L’administration a comme ligne de mire la priorité donnée à l’élève. Il faut dorénavant prendre en compte ma protection des enseignants. Il est impératif que l’employeur assure son obligation envers la santé de ses agents. L’EMS intervient sans arrêt, les chargés de missions ASH aussi : il faut trouver les moyens en ressources humaines pour revenir à de la prévention et pas uniquement à la gestion de crise.

Classe exceptionnelle

98 promus au total accèdent à la nouvelle classe exceptionnelle.

76 sur 244 au titre des missions particulières (vivier 1)

22 sur 70 au titre du vivier 2 (à l’ancienneté)

En savoir plus ICI

Concernant les avis donnés dans les circonscriptions : Le départage a été effectué successivement par l’ancienneté de grade, puis l’échelon, puis le corps.

L’avis du SE-Unsa sur la classe ex’ : « Cette classe exceptionnelle n’acceptera pas grand monde mais surtout n’honorera personne… Soyons clair : les 2 accélérations de la classe normale et le passage à la classe ex’ vont entretenir les relations concurrentielles et les frustrations au travail. Comment votre administration préviendra-t-elle ces effets indéniablement néfastes sur ses agents ? » Extrait de la déclaration du SE-Unsa 67, CAPD du 1er février 2018. 

Le SE-Unsa demande sur ce dossier que l’Administration fasse preuve du maximum de pédagogie et de transparence. L’IENA répond qu’il faudra progresser à l’avenir, mais que les outils ont été découverts dans l’urgence.

Candidatures CAPPEI

17 collègues sont actuellement en attente de départ en formation (actés il y a un an) : 10 départs supplémentaires vont être ajoutés aux partants en CAPPEI 2017/2018 donc 27 départs au total e formation 2018/2019.

L’IA a regardé les besoins (prospectifs). Des besoins en ULIS, segpa, rased (E et G). Le CAPPEI envisagé ne sera pas étiqueté E et G mais le parcours pourra l’être dans la formation. L’ESPE Alsace ne propose pas à ce jour la formation G. Les besoins immédiats existent : 2 postes G seront vacants (départs à la retraite) et 3 personnes font actuellement fonction qui partiront en stage CAPPEI.

Est à l’étude, la possibilité d’envoyer en formation G à l’ESPE de Dijon qui propose l’option G dans sa formation. Cette dernière ne sera pas possible en Alsace à la rentrée 2018. L’ESPE Alsace envisage de la mettre en place sur un « cycle triennal ».

Postes ASH vacants : A l’issue de la première phase du mouvement, l’administration fera des appels à candidature sur les postes vacants. Des commissions d’entretien auront lieu, les personnes seront affectées à titre provisoire avec engagement écrit de s’engager dans la formation CAPPEI. En termes d’ETP, le déficit attendu dans 3 ans est d’environ 75 à 85 postes qui ne sont pas occupés par des personnels spécialisés. 3 années de 27 départs en CAPPEI permettraient de combler ce déficit.

Formation CAPPEI : L’année de CAPPEI démarre en septembre, la formation s’arrête en mai. Passation des épreuves entre mai et octobre. Les collègues qui ne réussiront pas l’examen tout de suite garderont leurs notes supérieures à 10 et le repasseront l’année suivante en restant sur le poste occupé.

Les candidats ont été reçus par la commission. Cette dernière vérifie que les compétences de bases par rapport aux acquisitions scolaires et le traitement de la difficulté scolaire sont en place. Sur les 15 avis favorables, 10 sont retenus par ordre de barème (GAIA) et les 5 autres seront sur liste complémentaire.

Conseil du SE-Unsa : Les collègues auxquels la commission d’entretien a donné un avis défavorable doivent se signaler auprès des équipes de circonscriptions pour être accompagnées sur l’acquisition des compétences non encore acquises, dans l’optique de déposer à nouveau leur candidature ultérieurement.

Liste d’aptitude à la direction d’école

72 candidats dont 33 dispensés d’entretien et 39 convoqués à l’entretien. 65 finalement retenus. 7 non retenus.

Un collègue n’a pas reçu le courrier postal de convocation à l’entretien devant la commission. Il sera reconduit sur le poste de direction qu’il occupe, à titre provisoire. Pour le SE-Unsa, il faut sécuriser les moyens utilisés pour communiquer avec les collègues. (convocation à la commission d’entretien, notamment) Le mail académique avec accusé de réception serait plus sûr qu’un courrier postal sans AR.

Candidatures au stage DEEAS :  Avis favorable pour les 2 candidats. Ce sera validé en CAPN.

Examen des candidatures aux échanges franco-allemands : Avis favorable à l’ensemble des départs

Points divers

CP/CE1 dédoublés en éducation prioritaire : c’est bien au sein de l’équipe pédagogique que cela doit être tranché. Rien n’empêche a priori qu’un collègue à temps partiel soit en charge d’une de ces classes.

Répartition académique des postes aux CRPE : Les postes seront répartis à égalité entre les deux départements 67 et 68. 

GAIA et inscriptions aux animations pédagogiques : L’administration reconnaît que cela n’a pas été optimal. Un groupe de travail est en charge des améliorations pour la rentrée prochaine…

Les points divers du SE-Unsa 

Problème  LSU« Le serveur que vous souhaitez atteindre est actuellement surchargé. L’académie de Strasbourg fait son possible pour résoudre l’incident dans les meilleurs délais et vous remercie de bien vouloir tenter de vous connecter à cette page dans quelques minutes. » Les collègues s’épuisent… Quand les problèmes techniques seront-ils résolus ? Réponse du DASEN : Faire remonter tous les soucis aux circonscriptions.

Mouvement : Pour éviter des affectations sur 4 à 6 niveaux, nous demandons que les couplages maternelle-élémentaire soient limités (bien entendu, dans la limite de délais de route raisonnables).

CPF et conditions de financement : la circulaire départementale prévoit une possible prise en charge des frais de formation. Quelle réponse a été apportée aux collègues qui ont sollicité une prise en charge des frais pédagogiques et/ou des frais de déplacement ?Réponse du DASEN :  Cela se passe comme pour le DIF. Pas de prise en charge, mais indemnisation. Entre 7 et 12 euros de l’heure en fonction de l’indice occupé.

Formalisation des visites T1-T2 : un nouveau support est utilisé par les conseillers pédagogiques lors des visites formatives effectuées auprès des T1 et T2. Un exemplaire signé est remis au collègue. Cette trace écrite de la visite est-elle archivée par ailleurs ? Réponse du DASEN : Il y a harmonisation de l’outil départemental, qui permet une plus grande auto-évaluation du T1/T2. Ce document entrera ensuite dans le dossier professionnel du collègue. Un outil logiciel serait bientôt livré par le MEN afin de construire le suivi de formation initiale continuée.

Selon le SE-Unsa, cette évaluation formative n’a pas vocation à entre dans le dossier professionnel. Il faut sortir de la logique d’inspection pour entrer dans une logique d’accompagnement bienveillant sans enjeu aucun sur la carrière.

Congé pour enfants malades : La circulaire n°2017-050 spécifie dans son III D que “Les autorisations d’absences sont décomptées en demi-journées effectivement travaillées et comptabilisées par année civile” or une circulaire locale annonce le décompte par année scolaire. Le SE-Unsa demande que notre département s’aligne sur le cadre règlementaire en vigueur.

Rééducateurs : le SE-Unsa demande qu’une réponse soit donnée par le DASEN aux questions que l’ABRREN lui a formulées par courrier.

Formation secourisme PSC1 : Qui en relève ? Quand cela se passe-t-il ? Comment est-ce indemnisé ? Comment est-ce déduit des ORS ? Quels retours des collègues ? Réponse du Dasen : destination des volontaires, soit par animation pédagogique de circo, soit pendant les vacances. Indemnisé pour ceux qui le font pendant les vacances, par le Compte Personnel de Formation. Les animateurs ont une vacation de formation. On a une quinzaine de formateurs et même des formateurs de formateurs. On a investi dans du matériel (20 000 euros sur 2 ans). Retour très positif.