Compte-rendu de la CAPD du 25 octobre 2012

Le SE-Unsa a lu une déclaration liminaire portant sur le PAF et les animations pédagogiques départementales. La lire ICI.

1) Les points à l’ordre du jour :

–  Les animations  pédagogiques constituent l’essentiel du temps de formation des enseignants.

Les grandes directions concernant la formation sont décidées en Conseil de formation au niveau départemental. Elles se déclinent sous la responsabilité des IEN, néanmoins,  la part des animations pédagogiques obligatoires est de 50% par rapport aux optionnelles.

Le SE-Unsa demande à ce que les résultats du sondage concernant les animations pédagogiques soient pris en compte lors du prochain Conseil de Formation en décembre 2012.

– Le Plan académique de formation :

Constat d’une diminution du nombre de candidatures et du nombre de candidats retenus dû à une offre déjà réduite et au manque de moyens de  remplacement.

2 groupes de formation : celui avec appel à candidature et celui à public désigné.

Le 1ier groupe ne fait pas le plein d’où une relance de la part des IEN.

Le SE-Unsa soulève le problème du refus de certaines candidatures pour le motif qu’une autre formation retenue, alors que le stage est incomplet. L’administration rappelle la règle départementale de 2 stages à candidature maximum par an (1 semaine de formation accordée par année d’exercice).

L’administration reconnaît que l’accès à GAIA est très difficile.

Le SE-Unsa déplore le nombre important de refus aux stages ASH (ex : accueillir un enfant en situation de handicap), tous pleins et d’autres stages toujours vides. Nous demandons  une meilleure adéquation entre les demandes des collègues et l’offre proposée. ( à voir en Conseil de formation)

L’administration répond qu’elle est dans l’obligation de proposer des formations autour des grands axes nationaux.

Les candidatures sont départagées entre autres, en fonction de l’AGS,  du nombre de jours de formations déjà effectués et du n° du vœu.

Le SE-Unsa a relevé que  les collègues  ayant déjà effectué un stage d’allemand, le redemandent et se le voient refuser alors qu’il reste des places. Cela démontre un réel besoin de formation en allemand. Le SE-Unsa demande qu’il soit proposé un stage de niveau intermédiaire pour le prochain PAF.

Stages ASH d’initiative nationale : Le SE-Unsa, comme l’an dernier, demande quels sont les critères de sélection des candidatures retenues. C’est l’ avis de l’IEN. Ces stages ne paraissent qu’ au BO, aucune information n’est faite par diffusion via circulaire départementale…

–  Les demandes de DIF  sont en augmentation, très peu de réponses négatives, la demande doit être en lien avec un projet précis. Il se limite à 100h maximum par personne. L’administration rémunère les heures d’études mais pas les inscriptions. (50% du taux horaire brut du salaire).

Pour faire valider un master d’éducation par VAE (validation des acquis d’expériences) : s’adresser au service VAE de l’UDS (convention établie avec l’IA).

–  Maison pour la science : 2 recrutements suite à la publication de postes à profil. Ces collègues travailleront avec des chercheurs. Leur mission se situera plutôt dans la mise en œuvre didactique. Bénéficiant d’une journée de décharge, ils interviendront lors de stages de formation continue et d’animations pédagogiques dès la deuxième période de cette année scolaire.

– La Maison mère pour la science à Paris propose des temps de formations à destination des conseillers pédagogiques. Dans notre académie, une dotation budgétaire pour ce stage a été allouée pour 20 formateurs (5 du 2nd degré, 15 du 1er degré).

Le SE-Unsa a demandé à ce qu’au prochain conseil de formation de décembre soient abordés les points suivants :

– La formation des formateurs. Une distinction est nécessaire entre les temps de formation et d’information !

– Une photographie départementale des dispositifs d’accompagnement et de formation des directeurs

 

2) Questions diverses

–  Journée de carence : le SE-Unsa déplore la mise en place de ce dispositif  d’autant plus que les enseignants sont  particulièrement exposés. Notre organisation a également dénoncé le caractère injuste de sa mise en place : la fonction publique d’Etat  l’a mis en place dès le 1er janvier avec effet retroactif. Le SE-Unsa a rappelé qu’une absence pour une RDV médical relève d’une autorisation d’absence et non d’un congé maladie. Le jour de carence ne s’applique donc pas dans ce cas.

L’administration fera un bilan en fin d’année : moins de congés de courte durée et allongement de la durée des absences ? Notre organisation syndicale saisira le comité d’hygiène de sécurité et de la santé au travail sur cette question.

– Stagiaires : Aide personnalisée : 45h pour les S1 et 15h pour le complément du S1.

L’administration prévoit une réorganisation de l’affectation des surnombres (manque de ZIL pour remplacer les congés de maternité et parentaux). De fait, certains stagiaires changeront vraisemblablement de complément et de jour de décharge en cours d’année (mais pas avant Noël).

Evaluations départementales: le Se-Unsa a demandé à ce que dans leur note de service, les IEN indiquent clairement et simplement le caractère non obligatoire de ces évaluations  (GS, CP, sciences, allemand).

Points sur l’accompagnement des RASED et EMF “sacrifiés. Le SE-Unsa a demandé un suivi individuel des collègues victimes de la carte scolaire (maitres E, G réaffectés ; EMF qui ont quittés leur poste et perdus leur journée de décharge et la spécificité de leur poste)

Médecin de prévention : qu’en est-il de la relève ? Malheureusement, pas de candidat(e) pour le moment… pour assurer la relèves des Dr Brauch et Peter partant à la retraite.

Rattrapage des 2 jours de la Toussaint (pour les temps partiels) :

Remplacement du jeudi par le mercredi (3 avril ou 22 mai) et du vendredi par le vendredi 5 juillet.

Pont de l’ascension : la municipalité choisira  pour toutes les écoles de la commune après avis des conseils d’école.

Grille de notation dans le 67. Le Se-Unsa a demandé le bilan annuel de la notation des personnels du 67 et de pouvoir réfléchir aussi, en configuration paritaire, sur le dossier de l’inspection. La grille du 67 reste problématique dès lors que l’on sort du Bas-Rhin. De la même manière, les collègues en poste “hors de France ” sont en concurrence avec d’autres publics, et la grille départementale peut les désavantager. Le SE-unsa estime que cette grille appliquée froidement pour les situations hors département, est source d’inéquités.

GIPA : 114 enseignants concernés ont perçu le versement en juillet.

– CAFIPEMPF : les candidats présentent en début d’année leur sujet de mémoire à la commission d’agrément. Objectif pour le collègue : démontrer que l’on fait le lien entre la théorie et la pratique, l’EMF étant l’interface entre le chercheur et le praticien. Cause de non agrément : Pas de problématique, pas de lien avec le programme, pas de lien entre théorie et pratique.