Compte rendu de la CAPD du 05/07/12 :ECLAIR, notation, EVS, S1, congé de formation

1. Le 2nd temps du mouvement en chiffres :

353 personnes ont participé à la 2ième phase informatisée du mouvement.

114 ont été nommées à titre provisoire.

Parmi les 238 collègues concernés par la phase manuelle de ce 2nd temps, 107 ont été affectés à ce jour.

Il reste environ 120 collègues sans affectation.

53 nouveaux stagiaires seront affectés le 12 juillet, 53 « surnombres » leur seront adossés un jour par semaine et seront brigades à la disposition de la formation continue les 3 autres jours.

2. La part variable ECLAIR :

Apport d’information du DASEN :

Une circulaire existe qui est appliquée au niveau académique.

Six critères sont retenus :

– l’implication particulière dans des sortie(s) culturelle(s) avec nuitée

– l’engagement dans un projet TICE innovant

– l’implication dans un projet culturel innovant

-l’implication particulière dans un projet du développement de la parentalité

-Implication particulière dans une expérience « école du socle »

-Implication particulière dans la liaison inter-cycles

Trois taux pourront être appliqués : « le taux zéro, le taux intermédiaire et le taux haut »

La majorité des enseignants titulaires toucheront une part fixe ainsi qu’une part variable s’ils se sont investis dans des activités complémentaires par rapport au projet ECLAIR.

Suite à la rencontre avec les IEN : la majorité des enseignants auront la part variable sur leur paie de fin août (ainsi que dans le 2nd degré).

Les coordonateurs réseaux touchent une NBI, ce qui les exclut de ces indemnités ECLAIR.

Le SE UNSA s’oppose vivement aux choix unilatéraux académiques :

Là où il est vital de favoriser la cohésion des équipes, c’est l’individualisme et la promotion du « chacun pour soi » qui sont encouragés. A l’examen des critères retenus, la terminologie surprend, qui relèverait assez de la photonique, la physique de la lumière. Il y aurait donc en ZEP des collègues rayonnants et d’autres éteints. Sans commentaire. Pour le SE-Unsa, ce choix managérial est dangereux, puisqu’il aura pour conséquence le délitement des équipes au lieu d’en assurer la nécessaire solidarité. Ces équipes, au lieu d’être consultées par l’autorité académique, sont mises a posteriori devant le fait accompli. Les représentants des personnels idem. Dans les réseaux Eclair du Bas-Rhin, personne ne comprend, le désarroi est unanime.

Le DA convient que les délais d’action étaient trop court mais les DASEN et leurs écuipes ont travaillé dans un souci de transparence et d’équité entre les 2 départements et entre les différentes circonscriptions.

Concernant l’année prochaine, le sujet sera évoqué lors d’une prochaine CAPD.

Les mêmes taux intermédiaires seront appliqués quelles que soient les circonscriptions ou le département. Techniquement, les circonscriptions feront remonter le nombre de parts puis la division sera faite.

Le taux 0 concerne les personnes qui ne remplissent aucun des 6 critères soit environ 10% des personnels. Les IEN pourront justifier et donner des compléments d’information aux collègues concernés par ce taux 0.

Concernant la part fixe versée aux titulaires : les journées d’absence n’en sont pas déduites pour l’instant mais un nouveau logiciel se profile à l’horizon…

3. La grille de notation :

Le dossier est en stand by car certains aspects sont absents des circulaires (nouvelle évaluation des enseignants).

La modification de cette grille est en attente des nouvelles directives ministérielles.

Pour le moment, elle ne sera pas retouchée.

La note de 9 suite à la première inspection « marque symboliquement l’insuffisance professionnelle », « le 10 reflétant un travail moyen » !

Le SE-UNSA a souligné un manque d’accompagnement, et la finalité d’une non-formation. Il demande un suivi afin d’aider les jeunes collègues à rejoindre au plus vite la grille.

4. EVS :

L’ensemble des EVSI (AVS) sera renouvelé. Il n’y a pas de consigne pour les autres.

Le réengagement des EVS administratifs déjà formés pourra être considéré si la décision de renouvellement est prise.

5. S1 :

Le SE-UNSA a dénoncé le manque d’équité entre les stagiaires du 67 et ceux du 68 convoqués à l’entretien devant le jury de certification.

Réponse : le point est noté et le président du jury va en être saisi.

53 futurs S1 seront affectés le 12 juillet.

6. Congé de formation :

Sur les 13 personnes retenues sur liste principale :

6 dossiers de formation sont complets

2 désistements entraînent l’avancée des 2 premières personnes de la liste complémentaire.