Directeur d’école, un métier épuisant, stressant

“Les directeurs d’école sont désemparés. Selon une enquête menée depuis cet été par le syndicat Se-Unsa (du premier et du second degré) auprès de plus de 8.000 chefs d’établissement de maternelle et de primaire, 90% d’entre eux jugent que le métier est “épuisant, stressant et décourageant.” Mais 80% affirment, dans le même temps, que le métier les intéresse. ”

La suite de l’article du JDD du 14 octobre  : ici