Directeurs, jusqu’où ? Les résultats du sondage

Vous trouverez ci-dessous les résultats de notre sondage « Directeurs, jusqu’où ? » qui permettent de constater que les directeurs partagent des problématiques identiques.

Voilà des années que la charge des directeurs s’alourdit, et rien ne se passe concrètement. C’est la preuve que les syndicats, malgré leurs interventions récurrentes dans toutes les instances et à tous les niveaux ne peuvent porter sans vous vos revendications.

Pour le SE-Unsa, aussi longtemps que l’administration ne recueillera pas vos témoignages directs, en nombre, la situation ne pourra évoluer. C’est pour cette raison que nous vous encourageons à rédiger, nombreux, une fiche de votre Registre Santé Sécurité au Travail (RSST).  En effet, suite à des remontées de RSST, dès lors qu’elle a connaissance de situations précises, l’administration devient juridiquement responsable en cas d’incident grave mettant en jeu la santé d’un directeur. Conseils pour le RSST.

Résultats du sondage :

Pour une majorité des directeurs :

1) Relève bien des compétences du directeur et ne peut être déléguéTenir le RSST /Compléter le registre matricule/Gérer l’utilisation des locaux/ Elaborer le budget prévisionnel/ Compléter les enquêtes/ Gérer les dotations budgétaires/ Gérer les relations avec les atsems/ Gérer les inscriptions des élèves/ Gérer les admissions des élèves. 

2) Relève des compétences des directeurs mais peut être délégué à un tiers ou un autre serviceGérer les absences et les appels aux parents/ Répondre au téléphone, prendre les messages et en assurer la diffusion aux concernés/ Demander des devis, passer et réceptionner les commandes/ Dupliquer et distribuer les informations (élèves, parents, collègues)/ Gérer les stocks de matériel/ Réserver les bus pour les sorties. 

3) Ne relève pas des compétences du directeurRecevoir et transmettre les intentions préalables et les déclarations de grève/ Effectuer le relevé des 108h des adjoints/ Gérer les documents administratifs personnels des collèges (arrêtés, bulletins de paye, autorisations d’absence, convocations aux animations pédagogiques)/ Vérifier et déclarer les heures effectuées par les intervenants de religion.

4) Les tâches «clivantes» pour lesquelles les réponses sont faiblement tranchées : Jugé majoritairement « relevant du directeur », mais presque autant estiment que « peut être délégué » : Diffuser les circulaires aux collègues/ Renseigner les informations administratives des élèves et parents et les mettre dans onde/ Vérifier et saisir les renseignements pour l’entrée en 6ème sur affelnet/ Renseigner les heures de langues (extensives) sur TBE.

5) La tâche paradoxale : « Rédiger des PPMS »Jugée majoritairement « relevant du directeur », mais presque autant estiment que cette tâche ne relève pas du directeur !

 

 

 

 

 

 

 

Le SE-Unsa s’appuiera sur cette enquête pour représenter les directeurs lors du prochain CHSCT. Emparez-vous nombreux de vos registres SST !