Direction d’école : l’action continue

Blocage des remontées administratives, journées d’actions, interpellation des parlementaires, ces deux premiers mois de mobilisation auront permis de contrecarrer la suppression de l’aide administrative mais le compte n’y est toujours pas. Le SE-Unsa a donc décidé de poursuivre l’action tout en en renouvelant la forme.

Le recrutement de 4000 contrats aidés annoncé pour ce mois de novembre, qui plus est sans fléchage défini en faveur de l’aide administrative, est loin de répondre aux besoins.

Le SE-Unsa a donc décidé d’appeler les collègues à poursuivre l’action, sans pour autant s’installer dans une grève administrative qui finirait par porter préjudice aux collègues directrices et directeurs en les isolant face à la hiérarchie.

Cette action pour le rétablissement de l’aide administrative dans l’immédiat mais aussi pour l’ouverture d’une négociation pour un réel secrétariat administratif doit rester une action collective des équipes d’école et avoir le soutien des parents et des élus locaux.

En novembre, le SE-Unsa propose de profiter de la réunion du premier conseil d’école pour adopter une motion reprenant nos revendications. Télécharger la motion ici.

Ce texte sera ensuite envoyé à l’Inspecteur d’académie, au recteur, au préfet avec copie au SE-Unsa 67. Une information aux correspondants de presse locaux pourra aussi aider à la médiatisation du dossier.

Au plan national, le SE-Unsa demande au ministre la réunion du comité de suivi du protocole d’accords sur la direction d’école signé en 2006. Au plan local, une audience aupès de l’IA sera demandée.

Le SE-Unsa, avec vous, est déterminé à voir revenir cette aide précieuse qui doit trouver une évolution stable et pérenne.