Les points divers de l’Unsa éducation et les réponses (ou pas) de la DSDEN

 1) Décharges de direction exceptionnelles
Seront-elles reconduites dès ce CTSD ? Pour le SE-Unsa il serait indispensable de les acter dès à présent pour permettre une organisation pédagogique les plus efficiente possible dès la pré-rentrée.
DSDEN : Différentes situations ont été évoquées. Les concerné.e.s sont contactés individuellement.

3) CLD et perte de poste : Le fait de passer en CLD entraîne pour le/la collègue la perte de son poste. C’est donc une double peine pour lui (maladie et obligation à terme de participer au mouvement avec des voeux larges et le risque de se voir attribuer un poste par l’élargissement des voeux). Quels moyens pouvez-vous mettre en oeuvre pour permettre à ces collègues d’obtenir un voeux réellement voulu ?
DSDEN : Ces situations sont toujours étudiées au cas par cas et avec bienveillance, chaque situation étant particulière. La règle est la perte de poste, mais elle est appliquée avec discernement.

4) Bonification ASH : l’année ou les années faites en ASH doivent être reconnues. Le SE Unsa demande que ce ne soit pas uniquement les années consécutives qui comptent. Aux dernières nouvelles issues du logiciel, Il semblerait que ce soit le cas.

5) Comment se mettent en place les PIAL dans notre département ? Quels seront concrètement les avantages et inconvénients ? Où en est la circulaire rectorale en cours d’écriture à ce sujet ? Des mutualisations d’AESH entraîneraient une dégradation de l’accueil des élèves et des conditions de travail des enseignants puisque les élèves seraient moins accompagnés.
Quels moyens seront-ils dédiés pour améliorer l’accueil des élèves “hautement perturbateurs” qui constituent la cause de très nombreuses remontées de fiches de registres SST.

DSDEN : Un petit dépliant est distribué, bientôt disponible sur le site de l’ASH… Un vademecum est sorti au BO de ce jour. Expérimentation de 7 PIAL dans le 67. Des commissions techniques seront en charge de la « régulation » du service des AESH. Les PIAL sont aussi censés former les AESH.
Pour l’Unsa éducation, rajouter la mission « pilotage du PIAL » aux IEN qui sont déjà débordés et ne parviennent pas à s’occuper suffisamment de GRH, à moyens constants, est une erreur. Les PIAL seront-ils à la manoeuvre pour répartir le manque d’AVS, en clair organiser la pénurie ?   

6) Accompagnement des personnels et dispositifs d’aide départementaux

  1. Quels dispositifs d’aide, de formation, de soutien ou de conseil ont-ils été mis en place ou envisagez-vous de mettre en place dans le cadre de l’accompagnement individuel des agents ?
  2. Comment ces dispositifs ont-ils été élaborés ? Les corps d’inspection ont-ils été associés ? Quels acteurs et quelles structures interviennent dans ces dispositifs ?
  3. Quelles sont les procédures mises en place (concernant l’information des agents, l’initiative de la démarche, la personne à contacter, le déroulement des opérations) ?
  4. Quels objectifs visent plus précisément les dispositifs d’accompagnement individuel ?
  5. Avez-vous défini des profils particuliers d’agents devant bénéficier de ces dispositifs (néo-titulaires, agents en fin de carrière…) ?
  6. Des outils ont-ils été élaborés pour valoriser ou repérer des compétences particulières ?
  7. Quels sont les besoins exprimés par les agents en terme d’accompagnement ? (formation, mobilité fonctionnelle ou géographique, projet, conseil…) ?
  8. Une traçabilité de l’accompagnement individuel est-elle prévue ? Si oui, selon quelles modalités ?
  9. Quels agents seront-ils dédiés à l’accompagnement des personnels ? Quelles sont les formations dont ils/elles bénéficieront ou ont bénéficié ?
  10. Quels dispositifs de formation ont été proposés aux chefs de service, IEN, chefs d’établissement ?
  11. Quels sont les moyens qui seront dédiés à la prévention et au traitement des conflits au sein des équipes éducatives ?

Cela relèvera d’un GT académique prochainement. L’Unsa éducation y portera cette problématique qui est de plus en plus « carente » dans l’Education, faute de moyens dédiés et d’une formation volontariste des cadres, dont le focus demeure l’élève… Pour l’Unsa éducation, La GRH ne peut être réduite à la mise en place de l’accompagnement pédagogique des personnels !

7) Psychologue du 1er degré
La problématique avait été évoquée lors du dernier CTSD. Quelle solution envisagez-vous pour la rentrée ? Pour mémoire, certains psy EDA ont en charge jusqu’à 4 000 élèves.
DSDEN : La solution préconisée est de revoir la sectorisation des 2 psy de Strasbourg 4…
Pour l’Unsa éducation, faire toujours plus à moyen constants ne peut constituer une solution pérenne qui protégera les personnels…