Mouvement 2019 : les changements

Un logiciel imposé par le Ministère arrive aux forceps dans les départements, contre l’avis de l’ensemble des syndicats  représentatifs de l’Education ! Il est calibré pour « faire du chiffre » : décryptage avec le SE-Unsa : 

Les principaux changements 

  •  La suppression de la procédure des maintiens
  •  La création de vœux larges pour les collègues à titre provisoire
  •  Les postes de titulaires de secteur
  •  Le barème entièrement retravaillé. Deux niveaux de priorités : les priorités légales (imposées par le ministère) et les priorités locales (déterminées par la DSDEN après avis du CTSD). A noter que les priorités locales ne peuvent qu’être inférieures aux bonifications accordées au titre des priorités légales.
  • Les deux écrans de saisie des vœux Les collègues non titulaires d’un poste doivent renseigner au moins 1 vœu large (entre 1 et 20) sur un premier écran. Ce vœu est nécessaire pour pouvoir accéder à un second écran qui permettra de saisir des vœux précis et géographiques (40 au maximum).
  • L’extrapolation par le logiciel, calibré pour vous affecter même si vous ne pouvez pas être affecté sur les voeux que vous aurez formulés !

Nouveauté : les postes de titulaires de secteur 

Un poste de Titulaire de secteur est constitué de décharges de service et/ou de compléments de temps partiels.
Ce type de poste est obtenu à titre définitif lors du mouvement principal : vous serez alors titulaire de secteur de la circonscription demandée.
La composition des supports fractionnés sera proposée par l’IEN de circonscription et pourra être modifiée chaque année.
Chaque collègue titulaire de secteur recevra deux arrêtés d’affectation :  un pour le poste de titulaire de secteur (obtenu à titre définitif) et un autre avec la composition des postes fractionnés (à titre provisoire pour un an).
Chaque année, une des fractions sera désignée comme école de rattachement, et les collègues pourront bénéficier via Chorus DT du remboursement de leurs frais kilométriques. Toutes les infos ICI.

Qu’est-ce qu’un vœu large ?

Vœu large = une zone infra-départementale (les circonscriptions avec quelques modifications)  couplée à un regroupement de postes.
Les zones infra-départementales sont :

  • Erstein
  • Haguenau Nord
  • Haguenau Sud
  • Molsheim
  • Obernai
  • Saverne
  • Sélestat
  • Vosges du Nord
  • Wissembourg
  • Strasbourg 1 (Illkirch + Ostwald)
  • Strasbourg 4 (Lingolsheim, Eckbolsheim, Holtzheim, Wolfisheim)
  • Strasbourg 6
  • Strasbourg 7
  • Strasbourg 8
  • Strasbourg 10
  • Strasbourg COMMUNE

Les regroupements de poste sont :

  • Directions 2 à 7 classes
  • Directions 8 et 9 classes
  • Directions 10 à 13 classes
  • Directions 14 classes et plus
  • Enseignants (sans distinguo élémentaire/maternelle/français bilingue /décharge de direction/titulaires de secteur)
  • ASH
  • Remplacement (ZIL, brigade, brigade ASH)

Exemples de voeu large :  Erstein /enseignant   ou  Strasbourg/ASH

ATTENTION : L’extrapolation par le logiciel

Pour tous les collègues sans poste qui ne pourront pas obtenir l’un de leurs vœux, le logiciel opérera dans un 2nd temps, de la manière suivante :

1. Il balaiera les postes d’enseignant en maternelle encore vacants dans les circos de Sélestat, puis Obernai, puis Erstein, ainsi de suite jusqu’à Vosges du Nord.
2.SEULEMENT APRES CE BALAYAGE DE TOUT LE DEPARTEMENT, il passera aux postes encore vacants d’enseignant en élémentaire dans les circos de Sélestat, puis Obernai, puis Erstein, ainsi de suite jusqu’à Vosges du Nord.
3.PUIS il balaiera les postes d’enseignants de français bilingue en maternelle encore vacants dans les circos de Sélestat, puis Obernai, puis Erstein, ainsi de suite jusqu’à Vosges du Nord.
Et ainsi de suite pour chacun des 21 supports de postes (ci-dessus à gauche), avec balayage de tout le département pour chaque support.

Le risque est donc bien d’obtenir un poste non demandé et relativement loin de chez soi MAIS ce sera alors à titre provisoire pour un an…

En résumé, le logiciel opérera en 3 étapes :

1) Le logiciel traite les vœux précis et voeux géographiques par barème décroissant des participants.
2) Il traite les vœux larges émis de tous les enseignants n’ayant rien obtenu en phase 1, par barème décroissant.
3) Il traite les enseignants restant sans poste, par barème décroissant, et les affecte sur les postes restés vacants à l’issue des deux phases précédentes.

Les petites avancées obtenues par le SE-Unsa 

  • Saisie de 40 vœux précis et de secteurs (au lieu des 30 habituels).
  • Pour les titulaires de secteur : création d’un document annexe pour qu’ils puissent émettre des préférences (élém, mat…) et faire des vœux d’affectation dans la circo (5 écoles). Ces choix seront  traités en GT puis en CAPD.
  • Les PE exerçant dans des circonscriptions éloignées (Wissembourg et Vosges du Nord) bénéficieront de leurs points d’éloignement une dernière année (uniquement pour le mouvement 2019) : 3 points pour un an,  6 point pour deux ans, 14 points pour trois ans.
  • Les PE exerçant en éducation prioritaire bénéficieront de 15 points après 3 années consécutives et 30 points après 6 années consécutives (ou plus).
  • Les PE victimes de carte scolaire seront dans l’obligation de faire un vœu large (malgré la vive opposition du SE-Unsa). Cependant ils bénéficieraient de 50 points pour 1 à 3 années passées dans l’école, puis de 20 points supplémentaires par tranche de 3 ans (avec un maximum de 130 points). S’ils sont victimes d’une seconde fermeture de poste consécutives, ils pourraient obtenir 60 points supplémentaires.
  • Les PE ayant une RQTH (touchant l’agent mais aussi ses enfants ou son conjoint) se verront attribuer 800 points après étude en GT.
  • L’AGS obtiendra un coefficient de 5 (1 an = 5 pts).
  • 10 points de bonification lorsqu’on est parent.

Ce que le SE-Unsa pense de ce mouvement 2019 :  l’humain sacrifié sur l’autel de la rentabilité technocratique ICI