EMF, mes besoins en formation : bilan de notre l’enquête

Résumé des 30 réponses soit 60 % des collègues en fonction :

Les activités des EMF sont nombreuses (trop même) et exercées de façon isolées. Le besoin de mutualisation apparaît comme étant un besoin prioritaire pour plus de la moitié des collègues.

L’analyse de sa pratique d’accompagnement et de tutorat se traduit par un besoin de :

  • Clarifier le niveau d’exigence attendu vis-à-vis des stagiaires
  • Partager des outils professionnels (grille d’observation, …)
  • Verbaliser les limites de son rôle et les aides complémentaires pour les stagiaires.

Les attentes de l’ESPE sont moins claires que celles de l’IA.

Les interventions en animations pédagogiques sont insécurisantes pour une grande partie des EMF, l’ensemble de ceux en poste depuis moins de 5 ans.

Les EMF ont besoin d’un « bol d’air « pédagogique, d’éléments pour renforcer, renouveler leur pratique pédagogique, d’être informé d’innovations.

Visualiser les résultats

2 RISTT spéciales le 2 mars (CPC-CPD et MAT)

RISTT spéciale CPC / CPD : bilan de nos activités et identification des facteurs de risque d’épuisement professionnel.

Le SE-Unsa vous invite à prendre du recul sur votre métier, un temps d’échange et de réflexion collective sur la question des conditions de travail et la prévention de l’épuisement professionnel.

L’objectif double:

  • Repérer des enjeux dans l’exercice des fonctions de CPC-CPD. A partir d’un bilan, construire une réflexion / action collective.
  • Disposer d’une meilleure grille de lecture pour  analyser la pratique professionnelle dans une optique de prévention de l’épuisement professionnel pour soi /les collègues qu’on accompagne.

Date : mercredi 2 mars de 9 h à 12h.

Lieu : Ligue de l’enseignement, 15 rue de l’industrie

Retrouvez le courrier pour informer l’IEN ici

 

RISTT spéciale MAT

La RISTT spéciale MAT de l’année dernière a débouché sur une revendication portée par le SE-Unsa et une avancée obtenue : la mise en place de deux jours de formation pour les MAT.

Le SE-Unsa souhaite continuer à travailler avec vous et pour vous.

Nous vous invitions à notre RISTT spéciale MAT le mercredi 2 mars de 14 h à 15.30

Lieu : Ligue de l’enseignement, 15 rue de l’industrie

Retrouvez le courrier pour informer l’IEN ici

 

Stage directeur : Directeur d’école : me situer entre us et coutumes et réglement

Le SE-Unsa organise deux stages intitulés  « Directeur d’école : me situer entre us et coutumes et réglementation »

Public : les directeurs en poste actuellement ou qui souhaitent le devenir. Les adhérents seront prioritaires.

Trois thématiques principales :

  • Actualisation de  la réglementation en vigueur
  • Où commencent et où s’arrêtent les responsabilités d’un directeur ?
  • La gestion d’un conseil d’école

Deux dates et deux lieux :

–          Le 31 mars à l’école Vieille Ile de Haguenau

–          Le 22 avril à la Ligue de l’enseignement à Illkirch

Les modalités du repas de midi seront communiquées ultérieurement.

-Stage + repas : gratuit pour les adhérents du SE-Unsa
-Stage + repas : payant  pour les collègues non-adhérents (infos ultérieures, max. de 10 euros prévisible)

Les inscriptions à ces stages sont closes. Les collègues dont la candidature a été retenue ont réceptionné un courrier type à renvoyer à leur IEN. Ils recevront quelques jours avant le stage, un rappel des modalités pratiques ainsi de des informations sur l’organisation de la pause déjeuner.

Congé parental et AGS

AGS et congé parental: le Ministère donne raison au SE-Unsa !

Depuis 2012 (date d’évolution du décret), les personnels ayant pris un congé parental de 6 mois ou 1 an se voyaient retirer de l’AGS (ancienneté générale des services). Le texte officiel n’était pas respecté. Depuis l’intervention du SE-Unsa en décembre dernier, l’inspection académique a reçu de la part du ministère la consigne de prendre en compte ces périodes de congé parental dans l’AGS.
Cette prise en compte dans le logiciel administratif AGAPE devrait être opérationnelle courant du 1er trimestre 2016. Avant cette mise à jour, les responsables de la division du personnel ont comme consigne de saisir cette donnée manuellement.
Congé parental de 6 mois ou 1 an: AGS pleine, puis compte pour moitié les années suivantes.
Si vous êtes concerné par ce dispositif lié au congé parental, n’hésitez pas à nous contacter

Audience “formation” du 1er février : tutorat, EMF, formation à distance “accompagnée”, …

Pour le SE-Unsa : AM Haller, N. Meyer, S. Thomas

Pour la DSDEN : M. Weltzer, S. Bernard, JB Ladaique, E. Chaillot

Les thématiques abordées par le SE-Unsa :

Le tutorat et la formation des stagiaires

Les nombreuses et épuisantes missions des EMF

Nouveaux programmes et formation des formateurs

Formation des admissibles au Cafipemf rénové

CPC en REP ou REP + : charge de travail conséquente

Formation à distance  « accompagnée ». À distance de qui ?

3 heures d’animation pédagogique d’équipe !

 

Le tutorat et la formation des stagiaires

Le SE-Unsa a fait retour du vécu de stagiaires, corroboré par le sentiment des EMF de plus évaluer que former. Sur 5 visites dont bénéficient les stagiaires, 4 sont évaluées et contribuent à l’émanation d’une note. L’administration semble vérifier avant tout que les stagiaires “travaillent” et pas tellement le fait que ce sont des professionnels qui se construisent, que ce qu’ils mettent en œuvre fait progresser les élèves. Pourtant, c’est là tout le sens de la formation en alternance.

Demandes et propositions du SE-Unsa :

  • La mise en place d’un vrai tutorat mixte, avec un tuteur de l’ESPE (et non un visiteur).
  • Que ce tuteur ESPE se préoccupe que ce qui est fait en cours à l’ESPE soit utile à faire classe.
  • Un entretien de positionnement sur l’acquisition des compétences professionnelles à trois : tuteur ESPE, tuteur IA et stagiaire, à la fin du premier semestre .

La DASEN accuse réception des propositions tout en indiquant que l’ESPE dit ne pas avoir les moyens de mettre en place un réel double tutorat. L’attribution de notes et la récurrence de cet acte n’est pas une problématique, pour elle .

Combien de stagiaires sont inscrit cette année dans le dispositif d’alerte ? DASEN : 7 ou 8.

Comment vont-les stagiaires prorogés ? Comment se passe leur accompagnement ?Comme les années passées, cela semble bien se passer.

Retrait de 30 de salaire des stagiaires qui s’étaient absentés de l’ESPE pour se rendre en animation pédagogique. La réponse de la DASEN ici

Les nombreuses et épuisantes missions des EMF :

Les EMF sont des enseignants à ¾ temps en classe. Ils assurent toutes les tâches liées aux fonctions d’enseignant. Durant le ¼ temps libéré de classe, les activités sont multiples : tutorat de plusieurs stagiaires, visiteur ESPE, intervenant à l’ESPE, intervenant en animations pédagogiques.

Le SE-Unsa a :

  • déploré que les EMF soient utilisés pour pallier les manques de ressources de l’ESPE.
  • demandé une organisation annuelle équilibrée et une planification du travail. Les périodes 1 et 2 sont trop denses. 

DASEN : Une planification des interventions dans les animations pédagogiques pourrait être examinée

Quelles conditions de travail l’année prochaine alors que le nombre de stagiaires sera équivalent à celui de cette année ? 1/3 temps ?

DASEN : Le projet qui sera soumis au CTSD s’orienterait vers une augmentation du nombre d’EMF.

En effet, le projet prévoit l’augmentation du vivier d’EMF du quart de son potentiel actuel. Le SE-Unsa interrogera l’administration sur les intentions et objectifs poursuivis, notamment quant au choix des écoles d’implantation.

Lors de leur évaluation professionnelle, quelle est la reconnaissance de leurs missions de formateurs ? Comment les EMF peuvent-ils faire part de leurs difficultés/besoins au cours de l’entretien?

DASEN : En règle générale, les rapports d’inspection n’éludent pas les fonctions d’EMF.

Le SE-Unsa a transmis le bilan de l’enquête des besoins en formation réalisé en décembre dernier. Nous avons insisté sur le besoin qu’ont ces collègues d’analyser leur pratique de tutorat, de mutualiser.

Nouveaux programmes et formation des formateurs

Le SE-Unsa demande qu’une formation spécifique soit proposée aux formateurs, en amont de la rentrée. Les conseillers pédagogiques et les maîtres formateurs ne peuvent pas découvrir les nouveautés en même temps que les collègues qu’ils accompagnent. Ils ont besoin de temps entre eux pour se les approprier.

Formation des admissibles au Cafipemf rénové

Les candidats déclarés admissibles suivent un cursus accompagné. Ils sont associés, auprès d’un maître formateur référent ou d’un conseiller pédagogique référent, à l’accompagnement d’un étudiant inscrit en master « métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation », d’un fonctionnaire stagiaire, ou à l’animation d’action de formation.

DASEN : À ce jour, tout est à construire. Le choix des référents n’est pas défini,

CPC en REP ou REP + : charge de travail conséquente

Le SE-Unsa a relevé la spécificité des conditions de travail des CPC de ces circonscriptions : nombreux suivis de T1 et T2, charge de travail supplémentaire liée à l’organisation et l’animation des stages spécifiques, accompagnements d’équipes sur des projets spécifiques.

DASEN : notre département a créé un poste de CPD spécifique à l’éducation prioritaire.  Elle dit avoir entendu nos inquiétudes. Un bilan sera fait pour voir en quelle mesure, plus d’interventions extérieures dans les stages REP et REP+ pourraient soulager la tâche des CPC des circonscriptions concernées.

Formation à distance  « accompagnée». À distance de qui ?

Appelons un chat, « un chat » !

Le SE-Unsa a demandé à la DASEN que les appellations des animations pédagogiques reflètent la réalité. Ici et là, des initiatives d’ateliers accompagnés se mettent en place. Sur le fond, elles semblent répondre à des besoins de certains collègues. Mais dès lors qu’il y a un regroupement, il s’agit de formation en présentiel. Ce n’est en aucun cas de la formation à distance FOAD.

Nous avons demandé une clarification des intitulés des formations et des modalités d’inscriptions (volontariat/ obligatoire).

La DASEN a confirmé que la formation à distance, correspond à de la formation en ligne, sur une plate-forme numérique. « Confiance doit être faite aux enseignants, certains s’en saisiront d’autres pas » rappelle-t-elle en citant l’ancien ministre Peillon.  Sur la proportion des formations à distance dans les 18h, la DASEN a rappelé que le cadre  départemental suggéré aux circonscriptions est de 9h présentiel+9h à distance. Le cadre national n’impose pas d’horaire minimal de formation à distance.

Le texte de référence « Dix-huit heures consacrées à l’animation pédagogique et à des actions de formation continue. Les actions de formation continue doivent représenter au moins la moitié des dix-huit heures et être, pour tout ou partie, consacrées à des sessions de formation à distance, sur des supports numériques. » . Circulaire n° 2013-019 du 4-2-2013

3 heures d’animation pédagogique d’équipe !

Le SE-Unsa demande qu’à la rentrée prochaine : sur les 18h, au moins 3 h d’animations pédagogiques puissent être utilisées par les équipes pour travailler sur les programmes. 

DASEN : Cela est déjà le cas dans plusieurs circonscriptions, notamment des circonscriptions urbaines. Le SE-Unsa revendique l’harmonisation départementale du principe avec une adaptation selon la taille des écoles.

En fin d’audience, les SE-Unsa a abordé deux situations particulières liées à la formation initiale ou continue.

  1. L’échange aura permis de clarifier des éléments concernant l’impact d’un congé sur l’année de stage et la titularisation.
  2. La situation illustre la difficulté pour les collègues à se projeter et de développer  leur projet de carrière.

 

 

 

 

 

Liste des POSTES RASED VACANTS :

EE Anne Franck Erstein : Option E

EE Hang Haug Niederbronn : Psychologue réseau

EE Jules Ferry Marckolsheim : Option E

EE Rohan Mutzig : Option E

EE Fischart Strasbourg : Option E

EE Drulingen Drulingen : Psychologue réseau

EE Erckmann Chatrian Strasbourg : Option E

EE Karine Strasbourg : Option E

EE des Romains Strasbourg : Option E

EE Ingwiller : Option G

EE de la Fontaine Seltz : Option E

Ces 11 postes non pourvus en 2015/2016 sont réimplantés et offerts au mouvement 2016

Reconnaissance des conseillers pédagogiques affectés dans une circo avec REP ou REP+

Le SE-Unsa demande à la ministre que soit étendu aux conseillers pédagogiques le bénéfice de l’indemnité annuelle de 500€ qui vient d’être allouée aux inspecteurs de l’Education nationale chargés du pilotage d’une circonscription, comprenant au moins un REP+ ou un REP.

En effet, aux côtés des inspecteurs de l’Education Nationale, dans le cade des équipes de circonscription, ils sont pleinement impliqués dans le pilotage et le soutien des réseaux d’éducation prioritaire. Ils accompagnent les équipes dans l’élaboration et la réalisation des projets d’écoles, des projets école-collège… Ils conçoivent, organisent et animent des formations spécifiques. Ils jouent un rôle important dans les relations avec les multiples partenaires de l’école dans ces territoires.

Ce travail est celui d’une équipe qui ne ménage ni son énergie ni son temps. Pour le SE-Unsa, tous les membres de cette équipe doivent être reconnus.

Le courrier du Se-Unsa à la ministre sur les Conseillers pédagogiques en REP

Lors de l’audience auprès de l’IA-Dasen de ce 1er février, le Se-Unsa 67 a relevé la spécificité des conditions de travail des CPC de ces circonscriptions : nombreux suivis de T1 et T2, charge de travail supplémentaire liée à l’organisation et l’animation des stages spécifiques, accompagnement d’équipes sur des projets spécifiques.

Tout en rappelant que notre département a créé un poste de CPD spécifique à cette mission, la DASEN dit avoir entendu nos inquiétudes. Un bilan sera fait pour voir en quelle mesure, plus d’interventions extérieures dans les stages REP et REP+ pourraient soulager la tâche des CPC des circonscriptions concernées.

SEGPA et dotation horaire : le compte n’y est pas !

Les informations remontant du terrain prouvent que les dotations horaires supplémentaires  (DHS 2,75 heures x nombre de divisions) ne prennent pas en compte les divisions de SEGPA dans les collèges avec SEGPA, dans notre académie. 

Pour le SE-Unsa, l’objectif est qu’une nouvelle dotation abonde la DGH académique pour que les élèves de SEGPA bénéficient de ces marges profs. Cela doit venir en plus de la DGH segpa actuelle pour permettre entre autre une meilleure intégration.

Cette dotation ne doit pas se faire au détriment des dédoublements en atelier afin de respecter des règles de sécurité.

Les élèves de SEGPA sont les élèves qui ont le plus besoin de prise en charge particulière.

Si la circulaire 2015-176 inscrit les SEGPA dans une plus grande inclusion au sein de la structure collège, cela ne doit pas se faire au détriment de la qualité de prise en charge que l’on donne à ces élèves.

Prendre en EPI ou en AP 16 à 18 élèves peu autonomes, eu égard à leurs difficultés, en classe entière, et les faire travailler sur des activités différentes dans un même lieu et en autonomie, si cela peut sembler possible en théorie, c’est en fait irréalisable dans la pratique!
-Le SE-Unsa 67 a eu confirmation de la Doss qu’aucune communication ministérielle ne lui était parvenue à ce sujet. Il reviendra à la charge au prochain CTA du 24 février.

Les instances nationales du SE-Unsa  interpelleront à nouveau le cabinet de la ministre à ce sujet pour mettre le ministère face à ses responsabilités et exiger la cohérence entre ses discours et ses dotations.

Du côté des équipes dans les établissements, nous vous proposons une motion à signer en conseil d’administration qui sera adressée au Recteur. Le modèle est ICI

Enseignants de l'Unsa 67

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com