Carte scolaire : les décisions du CTSD du 5 septembre

Mesures retenues :

Maternelles :

          PLOBSHEIM  EM LE MOULIN : ouverture

          MOLSHEIM EM BRUCHE : ouverture

          STRASBOURG EM NIEDERAU : ouverture en monolingue

          OBERNAI EM CAMILLE CLAUDEL : ouverture en bilingue

Elémentaires :

          OERMINGEN EE : réouverture

          HATTEN EE : réouverture

          DUTTLENHEIM HANS ARP : réouverture monolingue

          STRASBOURG EE STE MADELEINE : ouverture monolingue

          STRASBOURG EE ST THOMAS : transformation une classe bilingue en monolingue

          VENDENHEIM EE P. PFLIMLIN : réouverture

          ROSHEIM EE ROSENMEER : réouverture monolingue

          OSTWALD EP JEAN RACINE : ouverture en maternelle

          ESCHAU EE ILE AUX FRENES : ouverture

          STRASBOURG EE ERCKMANN CHATRIAN : ouverture

RPI :

          HARSKIRCHEN/ALTWILLER : réouverture

          SCHILLERDORF/MULHAUSEN/BISCHHOLTZ : ouverture

Les représentants du personnel ont voté pour les mesures proposées par l’Administration après une étude conjointe des effectifs des écoles dans le département et dans le respect du barème en vigueur. Toutes les situations critiques ont été examinées, et 15 postes ont été ouverts et réouverts.

Nous déplorons toutefois le manque de moyens qui ne permet pas de pallier à toutes les situations difficiles.

Nous avons demandé à nouveau à l’Administration une carte d’implantation des postes RASED et des postes EMF.

Le nombre d’EVS (aide administrative) devrait retomber au niveau de septembre 2011, ce qui représente une aide pour une quarantaine d’écoles.  Nous  n’avons pas manqué de rappeler que cette aide aux directeurs est notifiée dans le protocole signé en 2006 par le seul SE UNSA et que nous ne saurions nous satisfaire de la situation actuelle.

La CAPD du 5 septembre comme si vous y étiez !

Dans sa Déclaration liminaire  , le SE-Unsa a évoqué entre autres le problème de la part variable Eclair, de l’aide personnalisée, du livret de compétences. M. le DA n’a pas souhaité s’exprimer sur ces points, étant donné que l’année qui commence sera une année de « transition »

M. le Directeur Académique rappelle son attachement au travail paritaire, basé sur le dialogue et le respect mutuel. Il souhaite à travers la CAPD une bonne rentrée à tous les collègues du département.

Changements à la Direction Académique du Bas-Rhin

M. Bernard est nommé secrétaire général adjoint d’académie. Mme Carraro aura comme adjoint Mme Thiébaut. M. Gozy remplace Mme Lambert

Points à l’ordre du jour :

– Mouvement : affectations sur les15  postes ouverts au CTSD de ce matin.

– Inscription sur liste aptitude pour l’accès au corps des professeurs d’écoles :

Le contingent est de 12 places pour 19 candidats. Ils sont départagés par le barème (note x 2 + AGS + diplômes). Il reste 136 instituteurs dont 97 en activité, les autres en dispo.

1er concours interne : une personne sur liste principale intègrera le corps des PE par ce biais.

Points divers apportés par le SE-Unsa :

Les surnombres : ils sont répartis en fonction des demandes des circos et de leur domicile. Après affectation, seuls 15 surnombres seront « utilisables ». Sur ces 100 surnombres, 83 sont déjà mobilisés (52 adossés aux stagiaires). 25 sont sur des congés de maternité. D’autres sont eux-mêmes en congé de maternité.

La majorité de ces collègues habitant principalement le Sud, la tâche a été compliquée.

En cas de réouverture (cf CTSD), les collègues titulaires victimes de suppression doivent pouvoir être rappelés sur leur école. Ils ont été recontactés. Aucun n’a souhaité revenir.

 

Postes à profil encore vacants : UPI Seltz et CLIS du SISES à Schiltigheim.

Ineats : Le DA informe la CAPD des résultats suivants :

-1 ineat obtenu pour raison médicale.

-2 échanges avec le Haut-Rhin. (C’est le 68 qui a décidé quels collègues pouvaient regagner le 67)

-1 nouvel ineat sur poste allemand.

EVS Ces contrats aidés ont été embauchés pour 6 mois l’an dernier. Non reconduits pour l’instant. Priorité absolue est donnée  au handicap. A titre officieux, pour l’aide administrative, on devrait pouvoir en embaucher à nouveau 40. Aucune date n’est prévue. A voir au conditionnel… La SE-Unsa demande que puisse être mutualisé un EVS sur deux écoles, à mi-temps, au vu de la pénurie… Le DA ne souhaite pas de changement par rapport aux écoles élues l’an passé…

Aide personnalisée des directeurs non déchargés : le SE-Unsa demande qu’ils soient déchargés de 10 heures d’aide personnalisée. Refus du DA.

Points formation

Plan Académique de Formation : les inscriptions seront ouvertes du 17 septembre au 7 octobre. La CAPD des stages est prévue le 25 octobre.

Pour les jeunes enseignants, le principe des anim pédagogiques spécifiques est retenu dans les circos.

Pour les étudiants en master en stage filé, le SE-Unsa demande qu’un temps institutionnel soit libéré pour les titulaires auxquels on adosse ce M2. Refus du DA.

 Evaluations d’école

Elles se poursuivent car il n’y de contre-ordre ministériel. Le SE-Unsa demande quel est le bilan suite aux quarante évaluations d’écoles bas-rhinoises. Bilan non effectué pour l’instant.

Le SE-Unsa redit qu’il est absolument nécessaire de déconnecter l’évaluation d’école (qui se doit d’être constructive pour l’équipe) des inspections individuelles (sources de stress, de rivalités internes inopérantes) !

Calendrier : Concernant le choix du 3 avril oudu 22 mai suite à l’allongement des vacances de la Toussaint : une circulaire est à venir. Un sondage est à faire lors des conseils d’école. Mme le Recteurtranchera sur la base de ce sondage.

Nos horaires 2012/2013

Dès la rentrée, une équipe renforcée et renouvelée est à votre écoute du lundi au vendredi :

de 9h30 à 13h et de 14 à 17h30 (le mercredi : 9h30 à midi et, par téléphone de 14h à 16h30)

au 03 88 84 19 19 ou 67@se-unsa.org

Equipe 2012

 

 

 

 

INEAT-EXEAT : vaches (très) maigres, trop maigres

Malheureusement, sans surprise, la campagne d’ineat tient sur les doigts d’une main, tout comme celle des exeat :

          2  exeat possibles  (vers l’Yonne et vers Paris) et 2 échanges pour 21 demandes (19%)

          3 ineat accordés (1 pour dossier handicap, 2 par échange avec le 68) pour 98 demandes (3%)

 

Et… c’est tout !

Pas moyen d’être entendu… Des collègues avec une situation médicale et sociale très difficile ont été ignorés. Le surnombre, le surnombre, toujours le surnombre. Mais derrière ce surnombre il y a des gens, des vrais, qui souffrent et qui ne supportent plus d’être traités de la sorte.

Pour  nos collègues désespérés, nous ne baisserons pas les bras. Nous remettrons le sujet sur le tapis de la CAPD dès fin août.

Compte rendu de la CAPD du 05/07/12 :ECLAIR, notation, EVS, S1, congé de formation

1. Le 2nd temps du mouvement en chiffres :

353 personnes ont participé à la 2ième phase informatisée du mouvement.

114 ont été nommées à titre provisoire.

Parmi les 238 collègues concernés par la phase manuelle de ce 2nd temps, 107 ont été affectés à ce jour.

Il reste environ 120 collègues sans affectation.

53 nouveaux stagiaires seront affectés le 12 juillet, 53 « surnombres » leur seront adossés un jour par semaine et seront brigades à la disposition de la formation continue les 3 autres jours.

2. La part variable ECLAIR :

Apport d’information du DASEN :

Une circulaire existe qui est appliquée au niveau académique.

Six critères sont retenus :

– l’implication particulière dans des sortie(s) culturelle(s) avec nuitée

– l’engagement dans un projet TICE innovant

– l’implication dans un projet culturel innovant

-l’implication particulière dans un projet du développement de la parentalité

-Implication particulière dans une expérience « école du socle »

-Implication particulière dans la liaison inter-cycles

Trois taux pourront être appliqués : « le taux zéro, le taux intermédiaire et le taux haut »

La majorité des enseignants titulaires toucheront une part fixe ainsi qu’une part variable s’ils se sont investis dans des activités complémentaires par rapport au projet ECLAIR.

Suite à la rencontre avec les IEN : la majorité des enseignants auront la part variable sur leur paie de fin août (ainsi que dans le 2nd degré).

Les coordonateurs réseaux touchent une NBI, ce qui les exclut de ces indemnités ECLAIR.

Le SE UNSA s’oppose vivement aux choix unilatéraux académiques :

Là où il est vital de favoriser la cohésion des équipes, c’est l’individualisme et la promotion du « chacun pour soi » qui sont encouragés. A l’examen des critères retenus, la terminologie surprend, qui relèverait assez de la photonique, la physique de la lumière. Il y aurait donc en ZEP des collègues rayonnants et d’autres éteints. Sans commentaire. Pour le SE-Unsa, ce choix managérial est dangereux, puisqu’il aura pour conséquence le délitement des équipes au lieu d’en assurer la nécessaire solidarité. Ces équipes, au lieu d’être consultées par l’autorité académique, sont mises a posteriori devant le fait accompli. Les représentants des personnels idem. Dans les réseaux Eclair du Bas-Rhin, personne ne comprend, le désarroi est unanime.

Le DA convient que les délais d’action étaient trop court mais les DASEN et leurs écuipes ont travaillé dans un souci de transparence et d’équité entre les 2 départements et entre les différentes circonscriptions.

Concernant l’année prochaine, le sujet sera évoqué lors d’une prochaine CAPD.

Les mêmes taux intermédiaires seront appliqués quelles que soient les circonscriptions ou le département. Techniquement, les circonscriptions feront remonter le nombre de parts puis la division sera faite.

Le taux 0 concerne les personnes qui ne remplissent aucun des 6 critères soit environ 10% des personnels. Les IEN pourront justifier et donner des compléments d’information aux collègues concernés par ce taux 0.

Concernant la part fixe versée aux titulaires : les journées d’absence n’en sont pas déduites pour l’instant mais un nouveau logiciel se profile à l’horizon…

3. La grille de notation :

Le dossier est en stand by car certains aspects sont absents des circulaires (nouvelle évaluation des enseignants).

La modification de cette grille est en attente des nouvelles directives ministérielles.

Pour le moment, elle ne sera pas retouchée.

La note de 9 suite à la première inspection « marque symboliquement l’insuffisance professionnelle », « le 10 reflétant un travail moyen » !

Le SE-UNSA a souligné un manque d’accompagnement, et la finalité d’une non-formation. Il demande un suivi afin d’aider les jeunes collègues à rejoindre au plus vite la grille.

4. EVS :

L’ensemble des EVSI (AVS) sera renouvelé. Il n’y a pas de consigne pour les autres.

Le réengagement des EVS administratifs déjà formés pourra être considéré si la décision de renouvellement est prise.

5. S1 :

Le SE-UNSA a dénoncé le manque d’équité entre les stagiaires du 67 et ceux du 68 convoqués à l’entretien devant le jury de certification.

Réponse : le point est noté et le président du jury va en être saisi.

53 futurs S1 seront affectés le 12 juillet.

6. Congé de formation :

Sur les 13 personnes retenues sur liste principale :

6 dossiers de formation sont complets

2 désistements entraînent l’avancée des 2 premières personnes de la liste complémentaire.

Enseignants de l'Unsa 67

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com