Part variable indemnité ECLAIR

Part variable de l’Indemnité Eclair : L’Académie de Strasbourg travaille sur des formats d’enveloppe différents.

Le décret du 13 septembre 2011 institue une indemnité spécifique pour les personnels en dispositif ECLAIR (Écoles, Collèges et Lycées pour l’Ambition l’Innovation et la Réussite) comprenant une part fixe (correspondant à l’indemnité ZEP) et une part variable devant être attribuée individuellement en fin d’année scolaire… nous avions dénoncé à l’époque cette part variable (voir notre article du 21 septembre….) comme un risque de mise en concurrence des personnels dans des secteurs où l’esprit d’équipe est salutaire.

Des collègues nous ont alertés sur les véléités de l’Académie de rechercher des critères pour une distribution dont le montant serait différenciée : d’une école à l’autre ? D’un cycle à l’autre ? D’un collègue à l’autre ?… Pour le SE-Unsa, les équipes de ces écoles sont toutes impliquées dans des projets innovants investissant beaucoup de temps et d’énergie ; il n’est pas concevable de moduler le montant d’une prime sur des critères encore flous et qui, même s’ils devaient se préciser seront définis à postériori et dans l’urgence. C’est la porte ouverte à toutes les dérives.

Le décret prévoit que la prime ne peut être attribuée qu’après consultation du directeur et des enseignants. La consultation des enseignants pour le SE-UNSA c’est le conseil des maîtres. Nous encourageons les directeurs à le réunir de manière anticipée, sans attendre. Le conseil des maîtres peut très bien demander une répartition de la prime de manière équitable entre les collègues d’une même équipe.