Rythmes : le SE-Unsa refuse de voter un projet incomplet

Le texte redéfinissant l’organisation de la semaine à l’école primaire a été soumis au CSE (Conseil supérieur de l’éducation) ce mardi 8 janvier. Le SE-Unsa a refusé de voter car ce projet est peu lisible d’une part et incomplet d’autre part sur la partie concernant les conditions de travail des enseignants.
Après des mois de tergiversations, le ministère a adressé concrètement son projet de décret aux organisations syndicales durant les vacances pour un CSE dès la reprise. Ce calendrier n’a pas permis la réunion d’une commission spécialisée et de réelles discussions sur le texte lui-même. S’il ne comporte pas de surprises par rapport aux informations communiquées précédemment, sa rédaction reste imprécise et nécessitera encore une circulaire d’accompagnement pour être mis en œuvre. Par ailleurs, s’il est normal que ce décret ne traite que du temps de l’élève, le SE-Unsa considère que le projet global aurait dû comprendre la question du service des enseignants. Elle aurait du être traitée simultanément.

Autant d’éléments qui ont conduit le SE-Unsa au refus de vote. Le ministère a désormais jusqu’à vendredi, jour du CTM (Comité technique ministériel) pour réviser sa copie et répondre aux demandes concernant les enseignants.

>En savoir plus sur le texte élèves

>En savoir plus sur le service des enseignants

>Demander la reconnaissance des missions de suivi des élèves