Rythmes et service des enseignants : projet ministériel et revendications du SE-Unsa

Le 5 décembre, le Cabinet du ministre a reçu les organisations syndicales  pour leur présenter le projet de décret sur les rythmes scolaires. 
 
Les différents éléments contenus dans le décret :
  • Les nouveaux rythmes scolaires s’appliqueront à la rentrée 2013. A titre dérogatoire, la semaine de 4 jours et demi pourra entrer en vigueur en septembre 2014.
  • C’est le conseil municipal qui, par une délibération prise avant le 1er février 2013, peut décider de reporter l’application à 2014.
  • La semaine comporte 24 heures d’enseignement sur 9 demi-journées.
  • La journée de classe ne peut pas dépasser 5h30 et la demi-journée de classe ne peut excéder 3h30.
  • La pause méridienne ne peut être inférieure à 1h30.
  • L’organisation de la semaine est fixée par le DASEN, après avis des conseils d’écoles ou de la mairie dans le cadre d’un projet éducatif territorial. 

Si de premières précisions ont été apportées sur l’organisation des rythmes des élèves c’est loin d’être le cas pour les obligations de service des professeurs des écoles. Pour le SE-Unsa, réussite des élèves et amélioration des conditions de travail vont de pair. Les discussions sur ce deuxième point se poursuivront jusqu’en janvier. Le SE-Unsa avance plusieurs revendications et martèle ses exigences.

Si le ministère refuse de discuter des 24h d’enseignement, les 108 h peuvent être largement revisitées :

– Temps de concertation, de réunion d’équipes éducatives et de suivi, relation avec les parents : aujourd’hui de 24h annuelles, le SE-Unsa souhaite qu’il soit largement augmenté. Par ailleurs, il doit être forfaitisé. Pour le SE-Unsa, le message est clair : Stop aux tableaux excel !

– Activités en groupe restreint : Le volume et le contenu de l’aide personnalisée seront revus. Le SE-Unsa prône le retour de toutes les formes d’aides sur le temps commun à tous. Si le ministère ne veut pas supprimer purement et simplement l’aide personnalisée, il consent à sa transformation en Activités Pédagogiques Complémentaires dont la définition du contenu serait rendue aux équipes et le volume annuel doit être divisé par deux.

– Animations et formations pédagogiques : pour le SE-Unsa, les actuelles 18h doivent être ramenées à 9h.

Enfin la question de la compensation de la perte de pouvoir d’achat liée au passage à 4 jours et demi doit être traitée pour la rentrée 2013.

Les obligations de service font partie des questions catégorielles qui doivent être traitées. Le temps partiel, les indemnités reconnaissant les missions de suivi des élèves, le ratio de hors-classe, la direction d’école, la gestion des mutations sont autant de sujets qui doivent être mis sur la table. Un agenda social réclamé par le SE-Unsa devrait être enfin établi.

Lire aussi :

Rythmes scolaires : enfin des précisions sur le décret

Rentrée 2013 : aide personnalisée transformée