Vers une solution pour les EVS ?

Depuis l’annonce politique du renouvellement de 14 000 à 15 000 contrats d’EVS pour la rentrée, le SE-Unsa n’a eu de cesse de frapper à toutes les portes de tous les ministères, mais aussi de Matignon et de l’Elysée, pour obtenir aussi le réemploi des salariés qui sont sur ces contrats. En effet, il n’y a rien d’automatique ! Combien d’EVS en ont fait les frais à chaque fin d’année scolaire ?

Nous avons alerté sur l’urgence des mesures juridiques à prendre pour éviter une interruption de contrats, préjudiciable à ce réemploi, notamment pour les salariés dont le contrat se termine fin juin, alors qu’ils n’ont pas atteint la durée maximum prévue pour les CUI.

Nous avons été entendus. Le principe est acquis et la volonté pour ces réemplois est affichée. Les ministères concernés y travaillent.

 Pour autant nous n’avons pas, à ce jour connaissance des mesures concrètes qui devront être accompagnées d’une étude au cas par cas au plan local.

Nous allons donc continuer au plan national à solliciter le gouvernement pour connaitre ces mesures. Au plan local, les responsables départementaux du SE-Unsa ont également demandé une audience au préfet du Bas-Rhin pour préparer ces réemplois.