Violences et incivilités : il ne suffit pas d’observer !

La rentrée scolaire a été émaillée de nombreux incidents mettant en cause la Santé et la Sécuritéau travail. Les militants locaux du SE-Unsa sont en première ligne aux côtés des collègues.

Au plan local, les délégués UNSA ont saisi et assuré un suivi dans le cadre du Comité Hygiène Santé Condition de Travail dont ils sont membres (CHSCT), faisant pression sur l’administration pour qu’elle prenne en compte la réalité de chaque situation et décide de mesures concrètes. C’est une première victoire pour les personnels victimes trop souvent de la loi du silence.

Par ailleurs, suite aux agressions, le ministre Peillon a annoncé  la création d’un nouvel observatoire de la violence. Un de plus… Observer c’est sans doute utile, reste à savoir ce qu’on observe, le temps d’observation et ce qui en est tiré comme actions de préventions, de formation.

Il y a encore du chemin à faire pour que la procédure de signalement des risques soit effective et mise en œuvre par l’administration. Notre employeur en a l’obligation, le SE-Unsa entend bien l’y contraindre.

Pour le SE-Unsa alerter c’est aussi agir pour la protection de sa santé et sécurité au travail. Le SE-Unsa sera à vos côtés ! Lisez la Foire aux questions.

Une situation difficile sur mon lieu de travail ?  Je ne reste pas seul(e), j’appelle le SE-Unsa au 03 88 84 19 19.