Comité technique “bilan” du 4 décembre 2012 : le compte-rendu

Les CTSD sont sous la coupe du Recteur : Les représentants du personnel avaient à voter le règlement intérieur du nouveau CTSD. Problème : aucun amendement possible pour les organisations syndicales. L’ensemble des organisations a voté contre. L’analyse : désormais, tous les comités techniques départementaux n’ont plus de marge de manœuvre propre, ils sont sous la houlette du recteur.

Bilan de l’année 2011/2012  1er degré : Malgré le plan d’urgence du nouveau ministre qui a sauvé 8 postes sur les 108 devant être initialement prévus le bilan de la carte scolaire reste largement négatif. 

Nature des postes Ouvertures Fermetures Solde
Classes mat 19,50 21 -1,50
Classes élém 34 53 -19
Décharges stagiaires (0,25 par stagiaire)   11 -11
RASED 1 35 -34
Personnes ressources sciences   5 -5
Classes spécialisées 4   +4
remplacement 3 30 -27
EMF   3 -3
Décharges direction 1,5 5 -3,5
TOTAL 63 163 -100

 

 

 

 

 

 

 Enseignants-référents : Nous sommes intervenus pour dénoncer la dégradation des conditions de travail de ces personnels. Monsieur le Directeur Académique et Mme Autier, Inspectrice ASH sont conscients de la situation. A notre demande de créations de postes, Le DA a répondu que ce sera à étudier en fonction des priorités nationales et académiques.

 Stagiaires : contrairement à certaines rumeurs le DA a confirmé qu’il n’y avait pas de remise en question des 0,25 de décharge consacré à leur formation. Par contre selon l’évolution des possibilités de remplacement il est possible qu’une partie des  collègues  adossés à un stagiaire le soit sur deux à une échéance non déterminée. La conséquence serait qu’une partie des stagiaires aurait à changer leur jour de décharge. Tout va être fait pour que les stagiaires bilingues ne soient pas concernés du fait de  la complexité d’organisation de ce type de classe. Cela correspond à la demande faite par le SE-Unsa lors d’une précédente réunion.

 Direction d’école  et EVS : Le département est au même niveau de postes EVS qu’en septembre 2011, une quarantaine dont certaine encore en cours de recrutement. Elles sont attribuées aux écoles en fonction du barème qui avait été établi l’année dernière. Nous avons rappelé la difficulté des conditions de travail des directeurs et notre saisie du CHSCT concernant leur situation.

Expérimentation école du socle : L’objectif : lisser le passage CM2-6ème en en mutualisant les pratiques des enseignants 1er et 2nd degré (concertation commune, ateliers communs, intervention d’enseignants 2nd de gré en école et inversement…). En 2011/2012 dans le Bas-Rhin, 3 sites concernés en éducation prioritaire. En 2012/2013, la volonté du recteur est d’étendre l’expérience : 20 chefs d’établissement ont répondu à l’appel, (102 écoles concernées)

Nous avons insisté sur le fait que ces expériences ne pouvaient se faire qu’avec l’adhésion des équipes. Nous avons demandé que si du temps de concertation supplémentaire est nécessaire il puisse être  pris sur le temps d’animation pédagogique dans le 1er degré. Les équipes des collèges doivent également avoir des moyens en rapport.

 PAI : Nous avons demandé une visibilité sur la croissance des demandes de PAI en regard de l’implication que cela a pour le temps de concertation nécessaires des équipes et des personnels, médecins et infirmières scolaires. Pour l’instant l’administration n’a pas organisé les moyens de suivre cette évolution.

Ecole maternelle et éducation prioritaire : On constate d’une manière générale depuis plusieurs année une évolution du taux d’encadrement défavorable en maternelle et élémentaire en éducation prioritaire, avec une spécificité pour les écoles maternelles. Elles accueillent des 2ans (de toute l’année civile) avec un choix qui apparaît évident, de limiter à 20 les effectifs de ces classes. Conséquence : dans les autres classes le taux d’encadrement se rapproche de celui des écoles maternelles hors zone prioritaire. Nous demandons à ce qu’en seuil d’ouverture et fermeture cet élément soit pris en compte.