Indemnité inflation : 100 € versés en janvier 2022

Pour compenser l’inflation, le gouvernement va mettre en œuvre une “indemnité inflation” de 100 € , à destination des actifs, des retraités et des étudiants, dont les revenus sont inférieurs à  2000 € nets par mois.

Cette indemnité sera versée en janvier 2022 pour les agents de l’État.

Un seuil de revenus est installé : 2 000 € nets par mois. Concrètement, les agents devront avoir perçu moins de 26 000 € bruts entre le 1er janvier 2021 et le 31 octobre 2021, primes et indemnités comprises avec le traitement indiciaire. Pour les retraités, le seuil est de 2 000 € nets de pension. Le versement sera automatique, aucune demande n’est à faire. Cette indemnité ne supportera pas de charges sociales, ni fiscales, elle sera nette de tout prélèvement.

Les agents à temps partiel ne verront pas cette indemnité proratisée par rapport à leur temps de travail. Les agents en congés de santé, en congé parental, de proche aidant… percevront également cette indemnité. Les agents à employeurs multiples recevront ces 100€ de leur employeur principal. Pour les stagiaires de la fonction publique, les critères retenus seront ceux applicables aux étudiants : être boursier ou être autonome fiscalement.

L’UNSA prend acte de la création de « l’indemnité inflation de 100 € ». C’est un one-shot utile, mais qui ne doit pas s’arrêter là. Tous les agents publics sont confrontés à une baisse de leur pouvoir d’chat.