CHSCT du 09/12 : aucune mesure concrète pour nous protéger !

Notre liminaire

Les avis votés

Le compte-rendu complet

Le point sur la crise sanitaire

Le DASEN nous explique et il espère que ça ira mieux ! [Ndrl : quelle mesure efficace !]

Plus de fermeture automatique d’une classe dès le 1er cas positif :

Les taux de consentement aux tests salivaires (action préventive) ont chuté de 30% et les enfants véhiculent fortement le virus. Or il faut tester ce public et la modification du protocole le permet. Les parents réalisent les tests plus volontiers car l’enfant peut rapidement revenir en classe. ARS partage cet argument. Plus on teste, plus on identifie, plus on isole.

Eurométropole est la zone la plus touchée du département.

Les directions d’écoles sont épuisées, oui, mais les directrices et les directeurs sont dispensés d’APC. Une lettre type a été envoyée pour aider à la communication envers les parents. [Ndrl :la mention de la FAQ « En revanche, à partir du niveau 3 / niveau orange, la limitation du brassage entre les classes s’impose. Les élèves ne peuvent donc être répartis dans les autres classes. »  a été oubliée. Réellement, comment est-ce possible ? ] Le courrier vaut attestation pour l’employeur.

Non brassage : pas de répartition des élèves même dans le même niveau. L’information sera transmise aux IEN très rapidement.

Lire et prendre connaissance d’un document médical est possible pour un enseignant ou un.e directrice. [Ndrl : L’Unsa demande le texte !]

Le travail sur le recrutement pour pallier au manque d’enseignants continue : une 60aine de personnels sont contractualisés jusqu’à la fin de l’année scolaire.  (L’an passé une 40aine ont été recrutés). Le travail de reconstitution de la brigade des ZIL est en cours.

Piscine : la FAQ permet la pratique de l’activité. Le DASEN a ajouté que si les vestiaires ne permettent pas une distanciation règlementaire alors l’organisation peut être revue. Le SE Unsa dénonce la pression et la décision qui dépendrait de l’enseignant. Quelle irresponsabilité de notre employeur !

Pas d’information sur les dispositions pour les personnels vulnérables après la date du 31/12 /21.

Une ASA est possible pour 3ème dose.

L’Unsa Education dénonce : le DASEN n’a pas mis les moyens au regard des besoins. La crise dure et nous le savions depuis mars 2020 et nous lui avons dit ! [Ndlr : Monsieur le DASEN, vous avez failli dans votre mission première à savoir donner les moyens aux élèves d’avoir de bonnes conditions d’apprentissage. ]

Le Se Unsa 67 a rappelé sa consigne syndicale : pas de cumul présentiel / distanciel !

Les réponses de l’IA-DASEN aux  avis votés au CHSCTD du 30 septembre 2021 qui portaient sur :

  1. La suspension de Psy-En et continuité du service public
  2. Tests salivaires et non-participation des équipes enseignantes
  3. Surcharge des effectifs de classe et respect des règles de sécurité incendie
  4. Suivi des élèves à besoin éducatifs particuliers en cas de changement d’école
  5. 2e poste de conseiller prévention
  6. Reconnaissance des maladies nerveuses comme maladies professionnelles
  7. Journée banalisée en cas de déménagement d’école
  8. Désignation de médecin expert : demande d’intervention de l’IA-Dasen
  9. Impact des suspensions pour non présentation d’un schéma vaccinal complet