Pourquoi adhérer au SE-Unsa

Trop de pression, je dis STOP !
Le SE-Unsa revendique :

  • un abaissement du temps de service devant élèves pour les enseignant·e·s afin d’intégrer dans leur temps de travail l’ensemble des activités professionnelles collectives et individuelles ;
  • l’allègement et la simplification des tâches administratives ;
  • des temps de travail en équipe organisés et gérés par l’équipe elle-même.
     
    J’ADHÈRE

     

Des élèves en plus ou en moins, ça change mon travail au quotidien !
Le SE-Unsa revendique :

 

  • des effectifs limités et adaptés
    – 24 élèves par classe de la maternelle au lycée général et technologique comme au lycée professionnel ;
    – 20 élèves par classe pour les établissements des territoires les plus fragiles ;
    – 12 élèves dans les SEGPA et EREA ;
    – 10 élèves pour les ULIS ;
    – 12 élèves pour les dispositifs UPE2A ;
    – 15 élèves maximum dans les classes de TPS ;des seuils spécifiques pour des classes spécifiques : classe à triple niveau et plus, GS, CP, 6ème, 2de, enseignement nécessitant des conditions pédagogiques ou de sécurité particulières ;
  • le renforcement des équipes éducatives pluri-professionnelles (personnes d’éducation, personnels de santé et sociaux) en fonction du nombre d’élèves et des publics accueillis ;
  • des moyens supplémentaires et spécifiques permettant de renforcer la différenciation pédagogique dans la classe : retour du dispositif « Plus De Maîtres Que De Classes ».
J’ADHÈRE

 

A ce niveau d’engagement, je mérite un salaire décent !
Le SE-Unsa revendique :

 

  • une négociation salariale et indemnitaire tous les ans ;
  • un compte individuel d’équipement professionnel ;
  • l’accès aux heures supplémentaires pour tous les corps ;
  • la suppression du jour de carence ;
  • l’accès à la classe exceptionnelle pour tous ;
  • un ratio hors-classe identique dans tous les corps sur la base du ration le plus élevé ;
  • la rémunération systématique de toute mission au service du collectif ;
  • le remboursement effectif et rapide de tout déplacement professionnel et l’augmentation du montant des frais de déplacements ;
  • pour les remplaçant, l’augmentation et une réforme de l’ISSR avec la création d’une part fixe liée à la mission et une part variable liée à l’effectivité des déplacements.
J’ADHÈRE